Reprendre le chemin vers le gym pour les coachs et les pratiquants

La reprise de l’entraînement post confinement

selon Jérôme Poison

 

Mettons-nous en contexte avec le retour au gym par les pratiquants en France.  Le fait que l'on se retrouve dans une période de confinement a poussé la plupart des gens à abandonner la musculation. Pendant 3 mois, n'ayant plus leurs outils de travail préférés, ils ne se voyaient pas faire l'entraînement à la maison avec peu de matériel. Par contre, tous les pratiquants passionnés et déterminés qui avaient envie de maintenir leur niveau ont continué à s'entraîner à la maison. La plupart avait davantage d'expérience par rapport à ceux qui débutent l'entraînement à la maison et qui ont eu du mal à se motiver Avec la reprise de l'entraînement en salle en France, je vais aborder différents points et apporter différentes explications sur le chemin du retour en salle de sport.

La reprise à l’entraînement en salle

Le pratiquant qui ne s’est pas entraîné lors de sa quarantaine

 

Le pratiquant qui ne s’est pas entraîné durant la quarantaine devra stimuler son système nerveux et ses zones corporelles progressivement afin de travailler les muscles à nouveau.   Lorsqu’on s’entraîne fréquemment, on crée ce qu’on appelle une connexion entre les nerfs, le muscle et le cerveau. Cette connexion prend du temps pour se créer; c’est pour ça qu’au début, quand les pratiquant s'entraînent, ils ont du mal à sentir certaines zones corporelles. Tout ce circuit nerveux se désinstalle peu à peu lorsque le pratiquant ne travaille pas sa musculature, notamment avec des charges lourdes. Il faudra donc le stimuler à nouveau et le remettre en route. Le circuit nerveux sera beaucoup plus long à récupérer qu’un pratiquant sérieux qui a gardé un certain rythme.


Pour cette partie abordant le pratiquant sédentaire, l’idée avant tout est de retrouver la notion de plaisir à la salle de sport. Je veux dire par cela de revoir les copains, de reprendre son rythme après le boulot, etc. Tous les aspects au-delà de la performance et de l’aspect esthétique qu’amène l’entraînement physique, même à quelques semaines des vacances d’été. 


 

Le pratiquant qui s’est entraîné lors de sa quarantaine

Le pratiquant aura plus de facilité à reprendre l’entraînement, puisque son système nerveux et la connexion entre les nerfs des muscles aura été stimulée pendant la quarantaine. Ils auront perdu de la force musculaire, mais restent capables de reprendre progressivement.  Dans cette catégorie, les pratiquants se sont rendu compte qu’ils ont perdu en force musculaire, même s’ils avaient un bon entraînement et de l’expérience auparavant. Ceci dit, cela reviendra assez vite pour ces personnes qui ont maintenu une activité musculaire constante pendant le confinement. Il faut donc faire attention à ne pas redémarrer l’entraînement en salle là où on s’est arrêté en termes de charges et d’intensité, puisque le risque d’avoir des courbatures est élevé dans cette situation. Ça peut aussi pousser le pratiquant à se décourager plus rapidement.

 

Les conseils du coach 

Quoi faire pour se remettre à l’entraînement en toute sécurité?

 

Je recommande pour les pratiquants de faire un entraînement sur deux, du moins dans les 15 prochains jours pour permettre au corps de récupérer entre les séances, tout en alternant les séances du haut du corps avec celles du bas. Pensez également que le cardio à faible intensité ou le sauna aide également à récupérer entre les courbatures.  Le non-pratiquant pourra y aller de 2 à 3 fois la première semaine et augmenter le nombre de séances s’il se sent plus à l’aise durant l’entraînement ainsi que lors de la période de récupération. Je recommande aussi de faire plusieurs groupes musculaires par séance que faire une séance complète de cuisses par exemple. Au lieu de faire un entraînement de full body, il est préférable de faire un entraînement à charge moyenne pour stimuler à nouveau le corps à un entraînement plus en force.  

 

Faut-il garder du training maison? 

Pourquoi ne pas garder un petit entraînement ou deux à la maison, en alternant les séances!  Pour certaines personnes, c’est pratique de s’entraîner à la maison, notamment pour la garde des enfants, mais aussi pour la concentration. On peut par exemple s’entraîner à la maison si on finit trop tard au travail, plutôt que d’aller à 22h à la salle de gym. On peut aussi réaliser des séances plus importantes à la salle de gym et faire les séances moins importantes à la maison. Cela dit, vous pourriez faire les gros groupes musculaires à la salle de gym et les petits groupes chez vous.

 

Pourquoi proposer de garder un training à la maison? 

Je propose de garder un entraînement à la maison pour plusieurs raisons : 

  • Pour le gain de temps
  • Pour le côté pratique
  • Pour une reprise progressive à la salle de gym 
  • Par solidarité pour certains clubs qui sont plus fréquentés

 

La nouvelle réalité des coachs post COVID-19 

Adaptez vos services professionnels à la réalité confrontée de nos jours.  Les coachs sportifs se verront confrontés à une nouvelle réalité dans leur métier, puisque le coaching et le suivi des objectifs de santé sont en mouvance. L’avenir de la profession sera portée à plusieurs changement importants, notamment un virement vers les suivis à distance. Pour vous adapter à cette situation graduellement, on propose de consulter la boîtes à outils de suivi à distance et de bien vous équiper avec un bon logiciel de suivi multidisciplinaire comme Hexfit  

Restez à l'affût des nouveautés de l'industrie

Abonnez-vous dès maintenant pour recevoir les nouveautés sur Hexfit, des webinaires éducatifs, des protocoles de tests physiques, des alternatives d'exercices, les mises à jours et beaucoup plus encore! Soyez informés des nouveautés de l'industrie du sport et de la santé via notre infolettre!