Selon Protrainer 

 

Le test de Ruffier-Dickson est un test de récupération cardio-vasculaire qui permet d’évaluer l’aptitude au sport. Le test doit être pratiqué sous le contrôle d’un médecin, d'un professionnel de la santé ou d'un professionnel de l’activité physique afin d’évaluer l’adaptation cardiaque à l’effort de leurs clients.

Le test permet de mieux connaître l’état de forme d’une personne en se basant sur sa fréquence cardiaque à la suite d’un exercice de musculation très connu, le squat libre.

Image provenant de la banque d'exercices animées du logiciel Hexfit propulsé par Physigraphe! 

Description du test physique

Le test de Ruffier-Dickson est également très prisé par les coachs sportifs dans le cadre d’un suivi de leurs clients. Ce test physique cardio-vasculaire permet dans un premier temps d’évaluer l’aptitude à la pratique sportive du client, mais il peut également être très utile dans le cadre d’un suivi sportif plus élaboré.

Réalisé fréquemment, le test permet de suivre l’évolution de l’adaptation cardio-vasculaire ainsi que de pouvoir apprécier les bénéfices d’un entraînement sportif bien réalisé.

Il aide à mettre en lumière certains changements chez un sportif de compétition telle qu’une simple variation de quelques pulsassions par minute, ce qui pourrait indiquer une récupération plus ou moins bonne ainsi que de permettre au sportif de réajuster ses charges d’entraînement en conséquence.

 

Le test permet de comprendre au moins 2 notions :

-Les sportifs ayant un bon entrainement ont un rythme cardiaque au repos qui ralentit au fil des mois, ce qui est gage de longévité.

-Les personnes ayant spontanément une fréquence cardiaque basse sont avantagées et présentent une meilleure aptitude à l’effort.

Réalisation du test Ruffier-Dickson 

Le test se déroule en 3 étapes pour interpréter les résultats sur un tableau dans le temps. À partir des trois valeurs recueillies, il sera possible de calculer l'indice de Ruffier (Ir) et/ou l'indice de Dickson (Id).

 

Première étape : déterminer la FC au repos (P1).

Le client est au repos couché sur le sol. À ce moment, on prend le pouls ce qui nous donnera la valeur p1 (Pulsation par minute). Plus le résultat est bas, meilleure est son endurance générale.

Deuxième étape : déterminer la FC à l’effort (P2).

Le client doit se lever et faire 30 flexions de jambes (squat libre) en 45 secondes avec les bras tendus devant lui et les pieds à la largeur des épaules. À la suite du 45 secondes d’effort, on prend son pouls, ce qui va représenter P2.  Attention ! Une fréquence des montées et descentes trop rapides ou trop lentes modifiera la valeur finale du test. Ne doit pas dépasser le double du chiffre de base. Quand ce chiffre baisse, c’est un bon indice de l’amélioration.

Troisième étape : déterminer la FC de récupération (P3).

Le client doit s’allonger à nouveau. Après une minute de repos, on prend sa fréquence cardiaque pour une dernière fois, ce qui représente P3 dans le tableau. Cette donnée doit se rapprocher le plus possible, sinon égaler, le chiffre de repos.

Comment calculer sa FCmax?

Le calcul de la FCmax est un test complémentaire qui permet de suivre le nombre de battements maximum de votre cœur en une minute. Il existe plusieurs méthodes pour parvenir au calcul.

Interprétation des résultats 

Il existe deux façon d'obtenir les résultats selon l'indice sélectionné. Le test de Dickson est plus fiable que celui de Ruffier, parce que si le client est émotif ou stressé, il peut y avoir des fréquences cardiaques au repos trop rapide, donc son indice de départ sera biaisé.

Le calcul se résume à: 

Indice Ruffer (Ir) : (P1 + P2 + P3 – 200) / 10 

Indice Dickson (Id) : ((P2 – 70 + 2 x (P3 – P1)) / 10 

 

 

Pourquoi le Docteur Ruffier a-t-il introduit – 200 dans sa formule ? 

Tout simplement parce que chez un sportif entraîné et en forme, le total de 3 pouls est proche de 200. D’autre part, retirer 200 à la formule consiste simplement à barrer le 2 dans le résultat final.

Pourquoi divise-t-on par 10 ?

Tout simplement pour classer le sportif selon un indice petit et facile à retenir.

Indice de Dickson

Indice < 0 = Excellent

0 à 2 = Très bon

2 à 4 = Bon

4 à 6 = Moyen

6 à 8 = Faible

8 à 10 = Très faible

10 < indice = Mauvaise adaptation

Indice de Ruffier

Indice < 0 = très bonne adaptation à l’effort

0 < indice < 5 = bonne adaptation à l’effort

5 < indice < 10 = adaptation à l’effort moyenne

10 < indice < 15 = adaptation à l’effort insuffisante

15 < indice = mauvaise adaptation à l’effort

Réalisez vos test physiques en ligne! 

Le logiciel Hexfit permet de simplifier prise de données lors de test physiques de vos clients, notamment durant le test de Ruffier-Dickson et plusieurs autres tests. Il vous est possible de créer un document d’évaluation complet intégrant ce test et ses calculs et d'analyser les résultats grâce aux graphiques et rapports visuels. Vous pouvez même centraliser toutes les informations concernant le suivi de vos clients et la création de vos programmes d’entrainement.