Le test de flexibilité du psoas ou le Test de Thomas

Selon Piriforme – Ressource éducative en ligne en kinésithérapie et physiothérapie.

Le test de Thomas est un test physique révélateur de douleurs à l’aine associée au muscle psoas-iliaque. Les muscles du psoas, en particulier ceux des membres inférieurs, sont « l’outil » du sportif. Ils sont très sollicités lors d'épreuves sportives et peuvent facilement causer des douleurs au patient.

Par définition, le test de flexibilité du psoas (Thomas modifié) ou le test de Thomas est un test physique utilisé pour mesurer la flexibilité des fléchisseurs des hanches qui comprend plusieurs groupes musculaires. Il sert notamment à sert à mettre en évidence une hypoextensibilité de l’ilio-psoas.

Qu’engendre la tension du muscle psoas iliaque?

Lorsque le psoas est trop tendu, il crée une tension beaucoup trop importante dans le bas du dos et engendre des douleurs lombaires. Pour aider à la situation, il existe plusieurs étirements possibles.

Mise en pratique et protocole

Réalisation du test de Thomas original

Le patient est allongé en décubitus dorsal puis il saisit son genou pour le ramener en triple flexion de hanche jusqu’à son tronc. Le rachis lombaire doit être complètement plaqué sur la table.

Mise en pratique et protocole

Réalisation du test de Thomas modifié

Positionner le patient en décubitus dorsal sur le bord de la table. Le talon du membre inférieur n’est ainsi plus sur la table, ce qui entraine une flexion du genou par l’action de la gravité. Il s’agit ensuite pour le patient de plier une jambe afin de saisir son genou avec les deux mains puis de le rapprocher de son torse. L’autre jambe doit toujours être relâchée, pendant dans le vide. L’examinateur se tient au bout de la table et soutient la position en appuyant le côté de son torse contre le pied de la jambe fléchie. Il place alors une main sur le fémur de la jambe pendante, juste au-dessus du genou, et applique une pression sur celle-ci pour étirer le muscle psoas-iliaque de manière passive. Le test est positif si la douleur ressentie est la même que celle localisée dans l’aine.

 

Interprétation des résultats 

Pour les 2 versions, la flexion du membre inférieur non testé doit être assez prononcée pour entraîner une rétroversion du bassin et effacer la lordose lombaire du patient.

Pour la version originale du test de Thomas, on retrouve une hypoextensibilité du muscle ilio-psoas si on retrouve une flexion de hanche au niveau du membre inférieur testé (la cuisse décolle de la table).

Pour la version modifié du test de Thomas, on retrouve une hypoextensibilité du muscle ilio-psoas si on retrouve une flexion de la hanche au niveau du membre inférieur testé, non réductible par une extension passive du genou. Il y a donc un gain d'extension de hanche lors de l'extension passive du genou, ou une majoration de la flexion de hanche en cas de flexion passive du genou.

Il est à noter que le test de Thomas modifié permet également un aperçu de l'extensibilité du Tenseur du Fascia Lata. Une abduction et une rotation latérale spontanée de hanche sera en faveur d'une hypoextensibilité de ce muscle.

Le test est négatif si le patient arrive à maintenir un genou en flexion à 90 degrés dans cette position.

Ce test peut mettre en évidence d’autres déficits :

  • L’absence de contact de la cuisse avec la table indique une tension des autres fléchisseurs,
  • La mise en abduction relative signe une tension du TFL,
  • L’absence de contact avec un genou maintenu passivement en extension signe une tension capsulo-ligamentaire antérieure.

La cueillette de données simplifiée

Pour faciliter la prise de résultats et l’analyse de vos futurs tests physiques, nous vous conseillons de faire le tout en ligne à l'aide d'une logiciel qualifié. Dans Hexfit, il vous est possible de créer un document d’évaluation complet intégrant ce test et ses calculs. Vous pouvez même centraliser toutes les informations concernant le suivi de vos clients et la création de vos programmes d’entraînement